Développeurs :
Quelles tendances pour 2020 ?

Entre l’implémentation de l’intelligence artificielle dans les applications métier et l’arrivée de plateformes low code, le paysage du développement est en pleine transformation. Selon le cabinet Forrester, ces changements remettront progressivement en cause l’organisation des DSI et rattacheront de plus en plus les développeurs aux directions métiers en 2020. Voici 3 tendances qui impacteront le marché cette année.

#1 Kotlin, la star montante des langages

Alors que la liste des langages informatiques est de plus en plus longue et complexe, l’IEEE Computer Society a analysé le marché de la programmation pour prédire les langages clés de l’année.
Si Python et Java restent deux piliers essentiels, l’IEEE met l’accent sur Kotlin, langage designé pour être entièrement inter-opérable avec Java, et sur le devant de la scène depuis qu’Android a annoncé en faire son langage premier. L’engouement est tel que de nombreuses applications, comme Pinterest, sont déjà passées sous Kotlin. Cette forte migration devrait, dans un futur proche, pousser Google à privilégier les applications développées sous Kotlin au détriment de Java.

Développeurs tendances 2020#2 La montée en puissance des « services mesh »

Inaugurés en 2017 avec Istio, les outils de maillage de services gagneront du terrain en 2020. Ces technologies facilitant le contrôle des communications entre applications et microservices bénéficieront d’une intégration plus poussée avec les environnements d’exécution selon Forrester.
Néanmoins, cette gestion en maillage ne peut se suffire à elle-même. En 2020, les solutions de « services mesh » devront s’intégrer aux solutions d’API management mais également à des plateformes « serverless ». Selon le cabinet Forrester, elles devront également mieux s’intégrer à la gouvernance des données, à la gestion de la conformité, des accès et des authentifications.

#3 Les plateformes « low code », joker des entreprises

En 2020, un développeur sur deux envisage d’utiliser une solution low code : c’est une nette progression par rapport à 2019 où déjà 37 % d’entre eux misaient sur cet outil. Ces plateformes qui proposent de s’appuyer sur une interface graphique plutôt que sur de la programmation classique, prennent une importance grandissante, à tel point que Forrester prédit l’implémentation des applications low code développés par Microsoft (Microsoft Power Apps, Microsoft Power Automate) dans 50 % des entreprises pour 2020. Pour le cabinet d’études, l’évangélisation des plateformes low code sera un des faits les plus marquants de 2020 dans le secteur.
À la lumière de ces tendances, 2020 s’impose comme une année charnière pour les développeurs. La prolifération de nouveaux langages et la démocratisation d’outils dopés à l’intelligence artificielle refaçonnent les frontières de leur métier. À terme, il est probable que la programmation devienne l’apanage d’une IA tandis que le rôle du développeur sera davantage celui d’un chef de projet.