Top 5 des points stratégiques à digitaliser en boutique

Le secteur du retail est en pleine mutation. Les points physiques de vente ont connu ces dernières années une baisse significative d’affluence face à l’arrivée des pure players du web. Les chiffres de la fréquentation en boutique enregistrent annuellement une baisse de 30 % depuis 2014. Comment réagir et par où commencer pour digitaliser en boutique ?

Si le e-commerce s’est durablement installé, les faits sont pourtant là. Seul, il n’est pas pérenne. Amazon a lancé ses premiers magasins. De leur côté, les boutiques digitalisent leur offre. Le parcours client est devenu plus global. C’est à dire phygital, à cheval entre digitalisation et matérialisation de l’offre. En tout cas, pour les boutiques qui ont fait ce pari, l’Observatoire de la Fréquentation des commerces montrait des signes d’une reprise de fréquentation en 2017. Pour suivre la tendance, voici les 5 points stratégiques primordiaux à digitaliser pour les lieux de vente :

 

1# De la commande à la précommande en ligne

Dans l‘écosystème du retail, la vague du e-commerce a surtout favorisé le règne de la commande en ligne.  Aujourd’hui, le « Click and Collect » fait des émules dans le parcours utilisateur. Le concept est simple et s’inscrit dans une logique Web-to-store : précommander en ligne ou bien depuis des supports digitaux en boutique et retirer son achat au comptoir.

La chaîne de prêt à porter Undiz l’a expérimenté récemment. Ses clients ont eut l’opportunité de tester l’achat de sous vêtements sur des bornes numériques avant de les recevoir quelques instants plus tard par l’intermédiaire de tubes aérodynamiques. Omni-canal, le « Click and Collect » relie ainsi directement le consommateur au produit. Un premier pas pour digitaliser en boutique…

2# Personnaliser les réductions

Fini le vieux coupon imprimé sur ticket de caisse qui finit à la poubelle. Fini les codes promotionnels qui s’adressent à des produits que le consommateur ne connaît pas. Ou à des produits dont il n’a pas besoin dans l’immédiat. Le marketing de masse s’est individualisé. Avec lui le « couponing » a évolué et s’est personnalisé.

Plus instantanées, les réductions s’adressent désormais à l’utilisateur au moment opportun : lors du passage en rayon grâce à des étagères intelligentes et sur des produits phares. Le secours de la gamification est également arrivé au service de la promotion. Le jeu est devenu un levier marketing incontournable. Aujourd’hui les enseignes proposent des codes promotionnels à énigme. Pour qui les résous, des gains sont à la clé.

 

#3 Accélérer les paiements : 

En fin de processus, l’expérience utilisateur repose aussi sur l’expérience d’achat. Plus question de compter ses espèces en caisse. L’essor des objets connectés a permis de digitaliser et de payer en accéléré.

Le cas de Casino est significatif. L’enseigne a lancé son application Casino Max qui comporte : gestion du budget, coupons digitalisés, carte de fidélité… Plus rapide et plus fluide, elle offre une expérience d’achat optimisée en caisse.

 Digitaliser en boutique : files d'attente et paiement sont les premeirs concernés

#4 Fluidifier les files d’attente :  

En 2018, l’essor des achats en ligne a poussé les consommateurs à perdre toute patience face aux files d’attente. Pire, elles retiendrait les consommateurs de se rendre en boutique. A en croire LSA-Conso,  89 % des visiteurs ont déjà quitté un magasin à cause des files jugées trop longues. Et pour rappel en France, la durée moyenne d’une file d’attente est encore de 6 minutes.

Pour l’éviter, le déploiement des caisses autonomes ou mobiles a déjà fait ses preuves. Une autre solution est possible : gamifier le temps d’attente client. Dans un aéroport, ou avant l’accès d’un stade, il peut être pertinent de proposer à un consommateur en train d’embarquer, un jeu avec un passe coupe-file à gagner. Une solution ludique pour digitaliser en boutique dès aujourd’hui !

 

#5 : Le Wi-Fi comme facilitateur du parcours d’achat

Bien sûr, la couverture Wifi est devenue la condition sine qua non du parcours client. Avec le Smartphone pour clé de voûte. C’est par là qu’il faut commencer. Tous les points physiques de vente doivent intégrer une connexion Wi-Fi gratuite, efficace, simple d’utilisation et sécurisée. Digitaliser en boutique commence par la réflexion autour des habitudes utilisateurs.

Car plus que faciliter le parcours d’achat, le Wi-fi permet de récupérer les data des consommateurs afin de bâtir des offres marketing ultra-personnalisées. En fonction des goûts, des habitudes, ou des espoirs d’un client, les produits se dessineront selon les envies.

 

Généralisation du Wi-Fi haut débit, fluidification du paiement, files d’attentes allégées, personnalisation de l’offre et parcours utilisateur gamifié seront donc les cinq mots d’ordre pour prendre le virage phygital. À la clé, les promesses sont larges pour les retailers : pouvoir offrir ni plus ni moins qu’une expérience de proximité en vue d’une fidélisation client à venir.