Comment gérer informatiquement les différents profils Wi-Fi de l’hôpital ?

La navigation en ligne des patients ainsi que des visiteurs de l’Universitätsklinikum de Heidelberg mais aussi des étudiants et des employés est devenue beaucoup plus simple et confortable depuis avril 2014. Les patients, les parents, les étudiants, les employés et les visiteurs peuvent maintenant utiliser l’accès Internet sans fil, gratuitement, sur l’ensemble des locaux de l’hôpital. Les utilisateurs reçoivent les données d’accès, valables une semaine, par message texte sur leur téléphone portable après l’enregistrement.

Auparavant, si les patients ou parents en visite voulaient travailler en ligne ou accéder à internet, ils devaient utiliser une carte à puce avec un code d’accès, comme c’était le cas pour les appels. Le coût de 20 euros était remboursé après le retour de la carte à puce. Cet enregistrement laborieux a maintenant été supprimé: si vous souhaitez utiliser le Wi-Fi de l’Hôpital universitaire, vous avez simplement besoin d’un périphérique, tel qu’un ordinateur portable, une tablette, un smartphone ou un téléphone mobile.

Avec un ordinateur portable ou un dispositif similaire, les patients et les visiteurs accèdent au réseau «Internet des patients» et précisent leur numéro de téléphone mobile. Le mot de passe personnel est automatiquement envoyé à ce numéro. Aux heures de pointe, environ 1 000 utilisateurs naviguent simultanément sur le Web. Une licence est destinée à 1 500 utilisateurs simultanés. Le réseau lui-même peut faire face à n’importe quel nombre de visiteurs. Le nombre d’inscriptions est illimité.

L'hôpital Universitaire de Heidelberg se dote des solutions UCOPIA pour améliorer l'expérience de ses visiteurs.

Vue aérienne de l’hôpital Universitaire de Heidelberg.

La fierté de proposer un service Wi-Fi de qualité à l’hôpital.

Pour assurer une bonne réception du Wi-Fi, il y a environ 1 500 points d’accès sans fil, hotpsots, sur l’ensemble du campus de Neuenheimer Feld et à l’Akademie für Pflegeberufe. Les coûts relatifs au basculement ont été mineurs dans la mesure où ces hotspots étaient déjà en place. Les employés du centre d’information et de technologie médicale (ZIM) de l’hôpital universitaire ont pu faire eux-mêmes de nombreux réglages. L’ancien hôpital de Bergheim, l’hôpital universitaire orthopédique de Heidelberg, le centre rénal et l’hôpital de district de Heppenheim sont intégrés au réseau et bénéficient du portail captif UCOPIA.

« Nous espérons que le temps que nos patients et leurs proches passent à l’hôpital sera un peu plus agréable avec ce service. L’inscription est maintenant prise en compte en quelques minutes et c’est une bonne nouvelle non seulement quand il s’agit des patients, mais aussi en ce qui concerne les temps d’attente en clinique externe », explique Karl Horn, responsable de la communication au ZIM de l’Universitätsklinikum Heidelberg. « Nous jouons ici un rôle de premier plan. Seuls très peu d’hôpitaux en Allemagne offrent un réseau sans fil qui est illimité dans le temps. Il existe par exemple un accès Internet gratuit à Heidelberg, Berlin, Munich, Pforzheim…»

Malgré un accès simple et sans restriction, le réseau de patients a une meilleure protection contre l’abus qu’il n’en a jamais eu: un filtre mis à jour quotidiennement empêche l’accès à des pages contenant du contenu radical, de violence ou de pornographie. Toute personne cherchant à faire des affaires criminelles de cette façon peut être détectée en fonction de leur enregistrement.

[Cet article a été traduit de l’anglais, vous pouvez retrouver l’original sur le site de Securepoint.]

 

Vous pouvez également découvrir d’autres cas clients :