Wi-Fi : un coup à jouer pour les villes !

En vacances, 34 % des français font de la gratuité du Wi-Fi le premier critère de choix de leur hôtel. En été, comme le reste de l’année, le Wi-Fi, symptôme d’une société ultra-connectée, est plus que jamais au cœur des préoccupations. Pour les villes, c’est un véritable coup à jouer.

 

Le Wi-Fi gratuit, 1er critère de choix d’un hôtel

Vacances ne rime pas avec digital détox : l’été aussi, les français sont friands de connectivité. Ainsi, 68 % d’entre eux se disent prêts à visionner des publicités en échange d’un Wi-Fi gratuit. Car dès que l’on s’éloigne d’une métropole, les 3G et 4G se font rares, ou sont totalement saturées. La couverture réseau est souvent assurée par un opérateur dominant et, lorsque le réseau est là, c’est souvent le débit qui fait défaut.

Or, aujourd’hui, pour 1 français sur 2, il est compliqué voire impossible d’envisager des vacances en France sans connexion. La présence d’un réseau permettant de se connecter à Internet ou à ses applis mobiles est en effet un facteur pris en considération dans le choix final de la destination par 1 français sur 2 et par 2 français sur 3 pour les moins de 25 ans, selon une étude Kantar.

Villes et expérience numérique : focus sur le Wi-Fi

Le Wi-Fi au service de l’attractivité des villes

Face à des usages de plus en plus axés sur le digital, les villes ont tout intérêt à déployer ou développer leur offre de connectivité, véritable valeur ajoutée, pour booster leur attractivité et moderniser leur image. À la clé, un enjeu touristique… et par conséquent économique. Sous-couvert d’un Wi-Fi gratuit, le portail de connexion donne en réalité un accès privilégié aux données utilisateurs, précieuses pour façonner les offres et services municipaux, et améliorer l’expérience utilisateur.

Ce ressort digital permet, par exemple, de personnaliser les interfaces selon la langue de l’utilisateur, mais également de faire office d’assistant personnel au service de la découverte de la ville, comme un guide touristique 2.0.

 

Cette métamorphose des villes par le Wi-Fi est d’autant plus cruciale dans un contexte où l’urbanisme se redessine en vue de l’échéance des Jeux Olympiques de Paris2024. Ainsi, les stades connectés sont en pleine expansion, et des parcours utilisateurs se globalisent avec un maître-mot : l’immersion. Au pays du Wi-Fi et du digital, celle-ci est reine pour booster l’engagement. Un Wi-Fi gratuit peut en effet être une porte d’entrée pour pousser des offres plus intéressantes, comme des services liés à l’univers du sport : paris en ligne, replays immersifs permettant de revivre le match dans les baskets d’un joueur, etc. Via des jukebox ou des murs interactifs, l’enjeu, pour ces acteurs, est de capitaliser sur l’événement pour fournir un contenu engageant à l’utilisateur, l’analyser pour mieux le connaître et ainsi le fidéliser.

 

Aujourd’hui, rester connecté, même en vacances, est si important pour les utilisateurs qu’un classement des destinations les plus « internet friendly » est maintenant proposé pour faciliter le choix des voyageurs. Selon l’étude réalisée, 85 % d’entre eux estiment en effet qu’une bonne qualité de connexion est un atout touristique indiscutable pour une ville ! Il appartient désormais à celles-ci d’en prendre conscience, et de transformer leur Wi-Fi en valeur ajoutée.

 

Pour découvrir plus précisément cet enjeu économique pour les villes connectées et le tourisme, téléchargez notre livre blanc dédié !