Portail captif : Quand le Wi-Fi devient un canal de communication

La France compte plus de 13 millions de hotspots actifs. Parmi ceux-ci, bon nombre d’entre eux bénéficient d’un portail captif : une page intermédiaire qui s’affiche sur le device entre la demande de connexion de l’utilisateur et son accès au web.

Via une authentification, celle-ci permet aux lieux publics et privés d’offrir un accès internet gratuit à leurs nombreux utilisateurs tout en respectant la loi. Si, aujourd’hui, le Wi-Fi est systématiquement associé à un accès internet, le portail captif pourrait toutefois permettre aux entreprises et lieux publics de transformer cette source de coûts en générateur de ROI.

 

Le Wi-Fi gratuit peut générer du ROI

 Pour les entreprises, offrir un accès internet à leurs clients est devenu indispensable : dans un monde aussi connecté et digital que le nôtre, il constitue le socle de l’expérience utilisateur. Néanmoins cela représente un réel budget, sans réellement offrir de ROI.

Pourtant, le portail captif peut être une véritable valeur ajoutée pour les entreprises. En effet, si ce canal est encore peu optimisé par les acteurs du web, il peut permettre de pousser de nombreux contenus pertinents qui sauront trouver leur public et offrir aux entreprises la possibilité de développer une stratégie de data-driven marketing.

Vecteur d’informations ou hébergeur de service, le portail captif pourrait ainsi devenir un blog, un lieu de prise de rendez-vous ou une page de dialogue personnalisée entre la marque et son consommateur avec avantages à la clé. De cette manière, le portail captif permet de s’affranchir d’un Wi-Fi, uniquement générateur de coûts, et de le transformer en centre de revenus.

 

Attirer l’utilisateur avec des contenus à valeur ajoutée

Une fois l’utilisateur authentifié, le portail captif devient ainsi un média, un canal dédié à des contenus exclusifs offrant une forte valeur ajoutée à leur lecteur. Le portail se transforme alors en en une landing page engageante contenant des informations qui ne sont présentées ni sur le site, ni sur l’application ou les réseaux sociaux : pour être pertinent, il doit nécessairement garder la primeur de ces contenus afin d’attirer et de séduire ses utilisateurs.

Dans un second temps, l’authentification, associée à l’historique des comportements, permet de mettre en place un marketing data-driven en analysant les données des utilisateurs et en les ré-adressant avec des contenus pertinents et originaux sur d’autres canaux, mais également en leur poussant des offres qui pourraient les intéresser.

Il faut repenser le Wi-Fi

Dans l’imaginaire collectif, un Wi-Fi gratuit signifie un accès web. Or, aujourd’hui, tout le monde (ou presque) bénéficie de cette accessibilité grâce à sa 4G.

Il est donc essentiel de casser les codes associés à cet outil pour lui redonner de la valeur. Par exemple, les entreprises ont tout intérêt à proposer, plutôt qu’un simple portail web, un pack d’avantages. Cela permettrait de sortir de cette offre de service gratuit et de rentrer dans du marketing de proximité, socle d’une stratégie engageante et data-driven replaçant l’utilisateur au centre des problématiques.

Ainsi, du logo du Wi-Fi jusqu’au nom du réseau, il faut repenser l’ensemble du parcours client pour dissocier le canal de son accès internet et l’associer à une ligne marketing avec des avantages exclusifs. De cette manière, les entreprises le transformeront en un véritable avantage générateur d’opportunités et de ROI.

 

Aujourd’hui, le Wi-Fi est cantonné à un accès internet. Néanmoins, cet outil est un véritable canal et possède de nombreux avantages potentiels pour les entreprises. Pour elles, le portail captif est la clé de voûte d’une stratégie de contenus et de data efficace qui permettront, à terme, de fidéliser les utilisateurs et de les transformer en véritable ambassadeurs.