Skip to main content

La conjonction de départs à la retraite dans la génération des baby-boomers et de l’essor du digital a profondément transformé le paysage professionnel. De ce fait, de plus en plus d’entreprises adaptent leur processus de recrutement pour intégrer des profils inédits, mêlant compétences techniques et vision stratégique. C’est l’ère de l’hybridation qui s’annonce.

 

Impact de la révolution digitale :

D’après une étude de la CCI Ile de France, “Aujourd’hui, on challenge beaucoup les experts, souvent enfermés dans leur silo d’expertise. L’expert doit être capable de travailler aux bornes de son expertise, être capable de communiquer, partager, construire : les compétences de communication et de savoir être pour les experts c’est atypique pourtant elles s’additionnent et font la différence” Benoît Huver, Orange. (Etude prospective janvier 2023 – CCI Ile de France)

La mutation digitale impose une nouvelle stratégie marketing, passant d’un ciblage de masse à des campagnes hautement personnalisées, nécessitant une grande agilité. La relation entre les marques et les clients se concentre désormais sur l’expérience utilisateur, tandis que l’évolution rapide des habitudes de consommation et la croissance exponentielle des techniques de communication requièrent une veille continue pour rester à jour.

Changements dans le monde du travail :

La mutation digitale chamboule la force de travail à deux niveaux. D’une part, elle favorise l’émergence de postes hybrides, alliant connaissances techniques et vision centrée sur l’expérience utilisateur, encourageant une approche transversale. D’autre part, elle introduit une nouvelle culture d’entreprise, avec une redéfinition des logiques de communication, stimulée par une audience de plus en plus sollicitée. Ainsi, les entreprises sont désormais contraintes de s’adresser directement à leurs clients au lieu de simplement vanter leurs produits. Dans ce contexte, la responsabilité de la transformation digitale ne revient pas uniquement au Chief Digital Officer, mais à tous les métiers de l’entreprise.

Évolution des profils recherchés :

Face à l’évolution rapide et exponentielle des technologies, le défi pour ces profils est de rester réactifs et de s’adapter en temps réel au marché. Cela s’applique particulièrement aux métiers traditionnels du marketing, où de nouvelles compétences sont désormais nécessaires. Les entreprises cherchent désormais des profils transversaux capables de maîtriser les technologies du développement tout en plaçant l’expérience client au cœur des préoccupations.

Chez Weblib, acteur majeur français du Wifi et de la digitalisation des entreprises, la recherche de talents se concentre sur des profils polyvalents capables de combiner expertise technique et orientation client. Cette entreprise privilégie des profils capables de comprendre non seulement le ‘comment’ du codage, mais aussi le ‘pourquoi’ et surtout le ‘pour qui’. Ainsi, la capacité à manipuler à la fois le front et le back-end est devenue une compétence essentielle.

Stratégies de recrutement pour ces profils hybrides :

Trouver ces profils hybrides, capables de combiner compétences techniques et orientation client, représente un défi de taille. Deux approches sont privilégiées pour les attirer. La première consiste à recruter en externe pour apporter de nouvelles compétences et les faire évoluer. La seconde consiste à favoriser l’alternance afin de former et d’intégrer des profils juniors dès le début de leur parcours professionnel. Cette stratégie permet de façonner les talents en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise et de renforcer leurs compétences. L’objectif premier est de rendre ces profils plus employables, mais également de favoriser leur fidélisation pour réduire le taux de rotation du personnel et accroître l’efficacité de l’entreprise, tout en restant étroitement alignés sur les besoins des clients.